Translate

Artistes, robots et nous

 

Exposition "Artistes & robots"

Si vous ne le saviez pas le "robot" est un mot tchèque! Et oui j'en suis très fière! Premièrement parce qu'il n'y a pas des milliers et des milliers de mots d'origine tchèque qui se seraient installés d'une manière aussi spectaculaire et évidente dans un aussi grand nombre de langues. Deuxièmement, c'est un mot qui est inventé et je trouve cela magique. (Imaginez que vous inventez un mot qui est repris partout! Je sais, il y a que moi que cela émerveille, cela doit être des restes de mon bref parcours linguistique :D ). Il est apparu pour la première fois dans une pièce de théâtre de l'écrivain Karel Čapek en 1920. C'est le frère de l'écrivain Josef  Čapek (lui-même également écrivain) qui a crée le mot "robot" à partir du mot "robota" qui signifie "travail" ou encore "corvée" - un mot qui ne circule quasiment plus dans le vocabulaire du tchèque actuel.

Note pour plus tard: créer un blog sur les mots que j'adore car ici on parle de l'art...

... de l'art et des robots. Des artistes et des robots. Des robots qui deviennent artistes. Et voilà, nous y sommes!

L'exposition "Artistes & robots" est à voir jusqu'au 9 juillet 2018 au Grand Palais à Paris (*en parallèle avec l'exposition des œuvres de František Kupka, un célèbre peintre tchèque - * fin de clin d’œil)

"Artistes & robots" est une exposition visuellement très intéressante qui vous invite à revisiter des questions fondamentales sur l'esthétisme, sur le hasard dans l'art, sur le rôle de l'artiste et celui du spectateur. C'est également une exposition ludique et captivante pour les enfants. Nous avons visité l'exposition avec notre trio 3, 6, 7 ans et ils ont tous apprécié. Bien évidemment, les enfants n'ont pas eu la même lecture des choses qu'un adulte qui peut longuement contempler la dimension philosophique des concepts qui se cachent derrière les œuvres exposées mais le côté ludique, lumineux, coloré et kinésique leur a amplement suffit pour passer un très bon moment et c'est ça qui compte!

Voici quelques images de notre visite:











Les voitures de Leonel Moura

Dans la première partie de l'exposition, le spectateur est un simple observateur des robots-artistes. La deuxième partie est bien plus interactive - le visiteur est invité à rejoindre le processus de création et à influencer l’œuvre éphémère. A ma grande surprise, les enfants ont presque plus apprécié la première partie - ils étaient complétement fascinés en observant les mouvement automatiques des robots qui laissent une trace, qui dessinent, qui créent tout seuls une œuvre d'art. Nous sommes donc restés un bon moment à observer les petites voitures de Leonel Moura dessiner .







Nos robots DADA

Une fois rentrés à la maison, c'était plus fort que nous: il fallait l'essayer! Nous avons fait avec les moyens du bord mais nous nous sommes éclatés!

Un rouleau de papier, une bande de masquage, des ciseaux et des feutres

Nous avons couvert le sol du papier en rouleau en le fixant à l'aide de la bande de masquage. Le terrain de jeu est prêt!

Nous avons recherché dans nos jouets ceux qui peuvent nous être utiles: un hamster qui bouge tout seul, un tracteur télécommandé et une voiture qui roule bien une fois lancée.

...et nous avons équipé nos artistes-jouets des feutres. (La fixation n'était pas très esthétique mais elle tenait bien et elle était assez souple pour effectuer les réglages nécessaires en hauteur)

On se lance!


 


... de nouveaux engins arrivent.




A la fin, le terrain de création a été à peine assez grand :)
 



Pour obtenir un résultat plus prononcé, il aurait fallu continuer l'activité  pour gagner en densité des traits mais nous, il nous a fallu surtout libérer la chambre :D

A vous de vous amuser maintenant!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire